chimiothérapie cancerologie effets secondaires chimiothérapie
Effets secondaires chimiothérapie - médicaments

Chimiothérapie

Cancérologie

cancérologie ile de france chimiothérapie essonne


Effets secondaires
Les principaux effets secondaires sont le reflet de l'atteinte des cellules de l'organisme à division rapide par les molécules cytotoxiques.
C'est pourquoi la chimiothérapie est administrée par cycles, pour laisser le temps à l'organisme de refaire ses cellules normales.

Perturbations de la formule sanguine

Les cellules sanguines, globules rouges, mais surtout globules blancs et plaquettes, sont en renouvellement rapide; ainsi, les molécules cytotoxiques vont-elles engendrer une diminution transitoire de leur nombre.
Ces troubles sont plus ou moins marqués en fonction des molécules, des protocoles et du type de cancer.
Cette chute débute une à deux semaines après le début de la chimiothérapie, se corrige ensuite dans des délais variables.
Le retour à la normale doit être surveillé, surtout au niveau des globules blancs, car certains d'entre eux, les neutrophiles, sont en charge de la défense de l'organisme contre les infections. Cela peut se traduire par de la fièvre et des frissons qu'il ne faut pas négliger.
La chute du nombre de globules rouges est moins fréquente et survient plus tardivement, car ils ont une durée de vie plus longue, de l’ordre de 120 jours.
Elle se traduit par une pâleur, une fatigue, un essoufflement, des pertes de connaissance.
La chute du nombre des plaquettes, qui ont un rôle dans la coagulation sanguine, se traduit par des saignements au niveau des gencives, du nez ou des petites traces au niveau de la peau.
Toutes ces perturbations ne doivent pas être négligées et sont corrigées ou surveillées en fonction des cas.

Nausées et vomissements

Ces troubles digestifs sont les plus fréquents et peuvent survenir à différents moments au cours du traitement: pendant la perfusion, après ou à distance.
Aujourd'hui, ces troubles sont systématiquement prévenus par l'administration préventive de médicaments anti-émétisants très efficaces.

Troubles ORL et digestifs

Ils sont dus à l'atteinte des cellules des muqueuses digestives.
Les douleurs buccales et digestives hautes peuvent être prévenues par des règles d'hygiène.
Il existe aussi des traitements efficaces pour les combattre, associés à des règles diététiques.

Alopécie = chute des cheveux et des poils

La chute des cheveux est aussi transitoire, mais psychologiquement et socialement plus difficile à supporter.
Elle est parfois inévitable, selon le type de molécules administrées.
Lorsqu'elle est évitable, la pose d'un casque réfrigérant lors des perfusions permet de limiter cette chute. En effet, le froid contracte les vaisseaux du cuir chevelu, limitant ainsi leur perfusion par les molécules cytotoxiques. Pour être le plus efficace, le casque doit être porté dès le début de la perfusion après la fin de celle-ci. C'est un casque en plastique sorti d'un congélateur juste avant sa pose.
Cependant, ce sujet est abordé lors de la  prise en charge globale de la maladie, et une consultation chez un coiffeur spécialisé en perruques est proposée et est prise en charge.

Fatigue

Elle est quasiment constante lors des traitements par chimiothérapie et est variable en fonction de la maladie elle-même, du type de traitement et de ses effets secondaires.

Perturbations psychologiques

L'anxiété, l'angoisse et les troubles du sommeil sont les plus fréquents et leur prise en charge fait partie du traitement global de la maladie cancéreuse.